visiter le pays basque

Visiter le Pays Basque

Les vacances approchent, l’éternel débat : “la mer ? la montagne ? l’étranger ?”
Et pourquoi pas un peu des trois ? Il vous suffit de visiter le Pays Basque! Et voici 10 bonnes raisons de se décider.

LES FÊTES

Si vous passez par le Pays-Basque durant l’été, sachez que les Fêtes ont lieux les unes après les autres dans un grand nombre de villes. Préparez vos tenues blanches et vos foulards rouges, de Irun à Pampelune, en passant par Bayonne,  ou encore Bilbao. Pour vous aider à choisir la vôtre, voici les 2 plus connues :

  • Les fêtes de Pampelune(Pamplona) : les fêtes de San Fermin (Sanfermines) :

Tous les ans, le 6 juillet, dès que le « chupinazo » (fusée pyrotechnique) éclate dans le ciel, des milliers de personnes inondent la ville, vêtues de blanc et de rouge. Jusqu’au 14 juillet, la musique et la fête s’emparent des rues au rythme des fanfares et des peñas.

L’ Encierro débute les journées, lançant les taureaux dans la ville derrière les coureurs. La fête se poursuit ensuite avec le bouillon ou « caldico », le chocolat et les churros, les géants et les grosses têtes, l’apéritif, la corrida ou les feux d’artifice qui précèdent le vacarme nocturne.

  • Les fêtes de Bayonne :

Chaque dernier mercredi de Juillet, le Roi Léon, figure emblématique et garant du bon esprit caractérisant les fêtes de Bayonne, lance pour 5 jours et 5 nuits ce qui constitue aujourd’hui le 5e plus gros rassemblement populaire au monde.

Les festayres (nom donné à tous les participants) sont les artisans de cette fête populaire, traditionnelle et musicale. Courses de vaches, danses, chants, bandas, corso, concerts, jeux pour enfants, il y en a pour tous les goûts !

GAME OF THRONES ( SAN JUAN DE GAZTELUGATXE ET ZUMAIA)

Le saviez-vous ? Certaines scène de la 7e saison de la série Game Of Thrones ont été tournées au Pays-Basque. Pour cela ils ont utilisé 2 endroits :

  • La plage d’Itzurun dans la ville de Zumaia :

Elle fait partie des merveilles de la Côte Basque. A deux pas du centre-ville et du centre de thalasso de Zumaia, cette belle plage de sable s’étend en contrebas de falaises de calcaire (la hauteur peut atteindre 150 mètres de haut) dont on peut observer des flyschs (strate de grès et de schistes) L’environnement est totalement sauvage. Le blanc des falaises vient contraster avec les prairies verdoyantes . A ne pas rater !

  • San Juan de Gaztelugatxe :

San Juan de Gaztelugatxe, qui signifie « le rocher château » en basque, est une île chargée d’histoire d’une sublime beauté située au large du Golfe de Biscaye. Le panorama depuis et tout autour de l’île est simplement magnifique.

L’accès à San Juan de Gaztelugatxe se fait depuis un pont en pierre construit par l’homme. Ce pont se transforme rapidement en un étroit passage de 241 marches et zigzag jusqu’au sommet du rocher. Tout en haut de l’île se trouve une minuscule chapelle dédiée à Saint-Jean-Baptiste.

PLAGE DE LA CONCHA

La plage de la Concha est certainement la plage la plus emblématique de la ville de Saint-Sébastien, dans le Pays Basque. Elle fait partie des plus belles plages urbaines du monde. La plage de la Concha est la plus centrale de Saint-Sébastien(« Donostia » en basque). Elle est située le long de la magnifique baie de la Concha (« coquille » en français, appelée ainsi à cause de sa forme). Les eaux sont généralement calmes car la baie est protégée par deux montagnes, d’un côté la montagne Urgull, à côté du port et de la mairie, de l’autre la montagne Igueldo,. Depuis l’hôtel de ville, vous pourrez rejoindre la plage en moins d’une minute.

LE MUSEE GUGGENHEIN (FRANK GEHRY)

E MUSEE GUGGENHEIN (FRANK GEHRY) Consacré comme le meilleur bâtiment de la deuxième moitié du XXème siècle, le Musée Guggenheim Bilbao a complètement transformé Bilbao, en plaçant la ville sur la carte du monde et modifiant radicalement son image. Il fut inauguré en 1997, d’après le projet de l’architecte américain Frank Gehry, qui, après avoir visité la ville, vit clairement son emplacement. « Voilà l’endroit », s’est-il exclamé devant une vue panoramique de Bilbao depuis le mont Artxanda. Comme l’architecte l’a lui-même expliqué, son design est basé sur « le port qui fut et la ville qui est », symbolisant un navire ancré au bord du Nervión. Le titane permet d’observer, à tout moment de la journée, les tonalités que la lumière projette sur le musée.

ILE DES FAISANS (ou île de la Conférence)

Il s’agit plutôt ici d’une curiosité historique. En effet, ce petit morceau de terre de 3 000 m2 situé au milieu de la Bidassoa (fleuve séparant la France de l’Espagne), ne présente à priori rien d’exceptionnel. De nos jour, il est même impossible de la visiter. Cependant cette île minuscule est chargée d’histoire. C’est sur celle-ci que fut signé en 1659, le traité de paix dit des Pyrénées, prélude au mariage de Louis XIV avec la fille du roi d’Espagne Philippe IV.  

Depuis le traité des Pyrénées, l’îlot est un condominium (propriété divisée) sous l’autorité de la France et de l’Espagne, changeant tous les 6 mois. Comme dit précédemment, l’île ne se visite plus aujourd’hui mais peut être facilement observée depuis la rive des Joncaux, située sur le Chemin de la Baie, à Hendaye, ou depuis les rives d’Irun, côté espagnol.

GUERNICA (VILLE ET TABLEAU DE PICASSO)

Guernica est célèbre dans le monde entier grâce à la peinture de Pablo Picasso du même nom. Les événements de 1937 laissant la ville bombardée, ont inspiré Picasso pour son œuvre d’art la plus connue. Son importance à la fois politique et historique fut l’une des raisons pour lesquelles la ville de Guernica fut la cible des bombardements.
Guernica possède deux musées, le Musée Euskal Herria et le Musée de la Paix. Si la culture et la politique basque vous intéressent, alors une visite de la ville de Guernica s’impose. Et pourquoi pas l’occasion de faire quelques achats en flânant sur l’un des marchés les plus importants de tout le Pays Basque, qui a lieu tous les lundis.

BIARRITZ

La ville est célèbre pour ses plages, sa thalassothérapie et sa culture surf. Restaurants chics et spas cohabitent avec les surf shops à l’ambiance décontractée. Le petit port de pêche à la baleine se convertit en une destination touristique pour l’élite française après que l’Impératrice Eugénie, femme de Napoléon III, construisit son palais résidentiel d’été en bord de mer  Aujourd’hui, malgré sa quantité de maisons de vacances haut-de-gamme, l’ambiance de Biarritz se caractérise par un style de vie décontracté apporté par le milieu du surf, bien ancré dans l’âme de la ville. Ce contraste intéressant fait de Biarritz une ville unique et charmante.

LE PETIT TRAIN DE  LA RHUNE

C’est l’une des attractions les plus visitées par les touristes visitant le Pays Basque. Il s’agit de l’un des trois trains à crémaillères existants en France. Ce charmant petit train fonctionne depuis plus de 90 ans et emmène les visiteurs au sommet de La Rhune à 905 mètres d’altitude pour admirer la vue à 360° qui surplombe le Pays Basque et l’Océan Atlantique. Il circule à seulement 8 km/h, et vous pouvez librement profiter à chaque instant de l’une des plus belles vues de la côte et des paysages intérieurs. Idéal pour ceux qui souhaitent bénéficier de la vue sans avoir à escalader la montagne.

VILLAGE D’ESPELETTE

Le village d’Espelette fait partie des plus beaux villages du Pays Basque
français. Ses petites ruelles reflètent parfaitement l’architecture des maisons basques, dont la plupart se caractérisent par des ribambelles des fameux piments d’Espelette, premier produit exporté du village. Ces piments séchés suspendus aux façades des maisons, sont devenus le symbole du village tout entier. Vous aurez plaisir à vous balader à travers les rues en observant cette unique tradition.

NE JAMAIS VISITER LE PAYS BASQUE SANS PASSER PAR UNE : SAGARDOTEGI (cidrerie basque)

Après toutes ces visites, pourquoi ne pas faire une halte dans une des nombreuses cidreries (sidreria en espagnol) du Pays Basque. L’occasion de déguster un bon verre de cidre directement issu des énormes tonneaux de bois (kupelas en basque), accompagné d’un menu traditionnel basque, qui sera, pour les cidreries les plus traditionnelles, partagé entre tous les convives d’une même table, voir même servi debout.La spécialité la plus commune des cidreries est la txuleta, une énorme entrecôte de bœuf, cependant chaque cidrerie se démarque d’une autre par ses propres spécialités, le plus souvent composés de produits locaux, voir issu de son propre potager. «On Egin!»(bon appétit).

En espérant que cet article vous inspirera pour un prochain voyage, «Ondo Pasa!»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go Top